connexion : déconnecté
Accueil
le Siège de L' ASEA49
l association ASEA49
le siege de l ASEA49
Protection de l enfance établissements
pole protection de l enfance milieu ouvert
pole insertion
pole handicap
pole soin
comité d entreprises
page d accueil des salariés
stages
citations
"La Gardeuse d'oies comporte une autre leçon, très importante : la mère, même si elle est aussi puissante qu'une reine, est incapable d'assurer l'évolution de son enfant vers la maturité. Pour devenir lui-même, l'enfant doit affronter seul les épreuves de la vie ; il ne peut pas compter sur ses parents pour l'aider à surmonter les conséquences de sa faiblesse."
Bruno Bettelheim
citations

Notre histoire

L'ASEA s'est inscrite, depuis sa fondation, dans un processus continu d'adaptation et de diversification qui caractérise son histoire en même temps qu'il manifeste son attachement à l'intérêt général et son attention portée aux difficultés des populations.
Notre Association est aujourd'hui le résultat de la volonté des hommes et des femmes, administrateurs, adhérents et salariés qui, ensemble, ont réfléchi, construit, agi pour promouvoir une philosophie au service de la promotion des personnes. Elle résulte des importants partenariats, qui nous ont permis de développer, d'adapter, de diversifier les services rendus pour une qualité toujours accrue.
Partie de la protection de l'enfance, l'ASEA s'ouvre progressivement à d'autres publics, tel que ceux du médico-social et de l'insertion.

aux origines

Une Association Régionale de Sauvegarde de l'Enfance et de l'Adolescence (ARSEA) est créée à Angers en 1946, par des militants laïcs, personnes influentes et de conviction (magistrats, préfets, inspecteurs…) soucieuses de professionnaliser le mouvement associatif.
Comme partout en France, l'ARSEA devenue plus tard ASEA, se voit confier une double charge : ouvrir un centre d'observation et de « triage » (terminologie historique), coordonner les oeuvres pour jeunes inadaptés en créant des établissements de rééducation qui font défaut à l'époque.

  • Centre d'observation du Colombier (1949)
  • Centre éducatif et professionnel de la Marmitière (1952)
  • Institut de rééducation des Aubrys (1953)

Les années 70

Elles sont marquées par la réflexion sur les limites de l'action à l'intérieur des établissements fermés.
L'accent est mis sur la prévention de l'inadaptation essentiellement perçue comme un ensemble de difficultés d'ajustement entre individu et société.

  • Prévention spécialisée (1973)

Les années 2000

  • Fermeture du CFPPT (2001)
  • Dévolution de l'IRP les Aubrys situé dans la Sarthe à l'association « Les Petits Princes » (2002)
  • Séparation du SIOE et du SAEMO (2005)
  • Autorisation légale de fonctionnement du Siège (2005)
  • Séparation de l'IR Le Colombier du DESpA, et mise en conformité : ITEP Le Colombier (2006) SESSAD (2008)
  • Création de deux antennes CMPP/CAMSP à Saumur (2007-2008) et Cholet (2008-2009)

Les années 2010

  • Regroupement de l'IME Le Coteau, l'ITEP Le Colombier, le SESSAD ASEA en un Pôle Handicap (2010)
  • Regroupement de l'Aiglon et la Pierre Blanche (APB-2011)
  • Rattachement du chantier d'insertion PCV au Pôle Insertion (2010)
  • Renouvellement de l'Autorisation légale de fonctionnement du Siège (2016)
  • Extension du SESSAD sur le Saumurois (2010)
  • Reprise au sein du Pôle insertion des activités du CHRS d'urgence et d'insertion sociale de l'Association des 4 saisons (2011)
  • Création du GCSMS Accompagnement médico-social en Pays de Loire) pour la gestion de places d'ITEP sur le Saumurois (2011) et fin du groupement (2015)
  • Transformation du SIOE en SIE (2013)
  • 6ème antenne SAEMO (2013)
  • Fin des activités de PCV (2014)
  • Ouverture du CADA (2015)

les années 60

Les courants pédagogiques des années 60-70, fortement influencés par la psychanalyse, vont accorder de plus en plus d'importance aux relations intrafamiliales.
Cette période est ainsi marquée par l'ouverture des premiers semi internats et des services de milieu ouvert créés dans le prolongement des centres d'hébergement éducatif.
L'ASEA met en place des services de consultation et d'éducation directement auprès des familles.

  • Services d'observation et d'action éducative en milieu ouvert, de consultation (1960), préfiguration du SIOAE et du CMPP (1962)
  • Foyer d'action éducative l'Aiglon (1963)
  • Institut médico-professionnel Le Coteau (1969)

Les années 80 et 90

Dans les années 1980 et 1990, le travail social est confronté à de profondes mutations sociales et économiques.
Le marché de l'emploi qui se transforme et le travail qui se raréfie, entraînent un chômage de masse qui touche en particulier les jeunes et notamment les moins qualifiés.
En résultent parfois des problèmes de désocialisation graves. La violence urbaine apparaît. La crise a modifié les caractéristiques du public. La notion de jeune en difficulté évolue. Les trajectoires ne sont plus uniquement analysées en termes individuels mais renvoient largement aux conditions sociales et économiques.

  • Service d'accueil d'urgence « La Pierre Blanche » (1981)
  • Centre d'hébergement et de réadaptation sociale (CHRS-1985)
  • Centre de formation professionnelle, pédagogique et technique (1986)
  • Chantier d'insertion rattaché au CHRS du CAVA (1986)
  • Centre d'action médico-sociale précoce (CAMSP-1988)
  • Restructuration de la Marmitière et du Colombier en un Dispositif d'Education Spécialisée et d'Apprentissages (DESpA-1998)