connexion : déconnecté
Accueil
le Siège de L' ASEA49
l association ASEA49
le siege de l ASEA49
Protection de l enfance établissements
pole protection de l enfance milieu ouvert
pole insertion
pole handicap
pole soin
comité d entreprises
page d accueil des salariés
stages
citations
"Je me dis qu’il n’y a aucun mal à rester un enfant. Quand on voit ce que font les adultes. "
Joseph Schovanec
citations

Suivi du Revenu de Solidarité Active


- Renseignements pratiques -

cliquez pour voir le plan
2 bis Avenue Balzac BP 211
49411 SAUMUR Cedex
demande de renseignements
02 41 673 181
02 41 502 322
""
Vue arrière du batiment principal du cava
Dans le cadre de sa mission auprès du public en errance, une convention spécifique est prévue pour le suivi de l’insertion de 15 personnes bénéficiaires du RSA.
La capacité d’accueil est proposée à 15 personnes bénéficiaires du RSA suivis en file active. L’action se dirige vers un public fragilisé par un parcours de vie précaire et éligibles au RSA. Les personnes accompagnées sont toutes sans domicile et éloignés de l’emploi. Elles sont orientées vers nos services.

Des accompagnements spécifiques R.S.A.

  • Au titre du RSA (revenu de solidarité active)
    La référence RSA permet l'accompagnement de personnes orientées vers la structure, qu'ils soient domiciliés ou en hébergement de stabilisation ou d'insertion.
    Les entretiens permettent de recueillir les attentes des personnes en vue d'une contractualisation en termes d'insertion et d'amélioration de la vie quotidienne
  • Au titre de L'ASLL (l'Accompagnement Social Lié au Logement) et L'ALT (l'Allocation Logement Temporaire)

Les difficultés rencontrées par l’équipe dans sa mission

  • les adhésions difficiles : ce frein est lié aux problématiques psychologiques et à la difficulté à créer du lien social.
  • les difficultés de gestion budgétaire. L’équipe remarque également un nombre plus important de dossiers de surendettement.
  • les problématiques addictives entravent la gestion et la clarté du budget.

Très forte augmentation des problématiques « lourdes » (problématiques psychologiques, situation MDA) et nécessitant une prise en charge plus élargie et donc un temps d’intervention plus important. Beaucoup de ces situations complexes sont orientées par la M.D.S. (Maison Des Solidarités), mais il faut améliorer le lien renforcé avec les assistantes de service social en référence de l’orientation.