connexion : déconnecté
Accueil
le Siège de L' ASEA49
l association ASEA49
le siege de l ASEA49
Protection de l enfance établissements
pole protection de l enfance milieu ouvert
pole insertion
pole handicap
pole soin
comité d entreprises
page d accueil des salariés
stages
citations
“Il faudrait essayer d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple.”
Jacques Prévert
citations

L'accompagnement au Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile

Afin de mieux répondre aux besoins du public accueilli et aux exigences de l’accompagnement, l’équipe s’est organisée avec des références, un référent social par ménage ou personne isolé, un référent par logement, un référent par actions.
La prise en charge des personnes en demande d’asile s’articule au quotidien entre différentes actions collectives et individuelles.
Celles-ci sont alternativement centrées sur le suivi social et administratif et sur l’accompagnement du des personnes dans leur besoins quotidiens :
  • accompagnement individualisé sur la procédure de la demande d’asile : demande, constitution du dossier, recherche d’information, accompagnement sur la rédaction du récit de vie, suivi des dossiers avec l’OFPRA, la préfecture…
  • accompagnement social, aide à la gestion des logements, soutien à l’accès aux ressources alimentation et ADA, domiciliation, soutien moral, santé, vie des enfants, accès aux services sociaux…
  • des actions collectives pour renforcer l’autonomie des ménages, l’apprentissage de la langue française, la responsabilité parentale face à la scolarité, la création du lien social, l’expression sur le parcours d’exil…

L’accompagnement à la parentalité

Avec l’appui de différents services proposés à Saumur, l’accompagnement à la parentalité est une mission importante.
Beaucoup de jeunes femmes arrivent en France enceinte et seule, ou avec 3 à 4 enfants, sans mari et/ou sans familles. Elles doivent assumer leur rôle de chef de famille tout en menant de front leur demande d’asile.
Ainsi chaque famille avec des enfants sont orientés vers la PMI où ils trouvent des professionnels avec qui ils peuvent échanger sur la santé de leurs enfants, et poser toutes leurs questions.
Une orientation vers la «Maison des petits pas» est donc faite pour les mamans et les plus jeunes où les enfants ont un espace jeu sous surveillance parentale. Un accompagnement vers des lieux ressources, comme la médiathèque, la ludothèque.

L'équipe

L’équipe est constituée de :
  • 4 intervenants sociaux (3,50 ETP),
  • 0.30 ETP de secrétariat
  • 0.50 ETP de chef de service.
L’ensemble des actions menées permettent de conclure (pour 2016) à l’observation d’effets positifs pour les personnes accueillies et accompagnées. Nous constatons des progrès dans l’apprentissage de la langue, des dossiers bien préparés, ce qui est très favorable à l’obtention du statut, un apprentissage rapide pour la connaissance du tissu associatif et de l’organisation administrative sur la ville de Saumur.
L’équipe note des problématiques individuelles directement en lien avec le parcours d’exil, difficultés qui se traduisent par des troubles psychologiques, des sentiments de déracinement et d’isolement. Globalement les problèmes rencontrés par les familles sont liés aux ressources financières, l’accès et les liens avec les associations caritatives, l’ouverture des droits et l’accès et aux soins.
L’équipe rencontre des difficultés liées à la barrière de la langue, il serait utile de prévoir des formations collectives spécifiques à la prise en charge de ce public (gestion des spécificités culturelles, aide à la parentalité…).

L’accompagnement à la scolarité

L’inscription des enfants en établissements scolaires fait partie des premières préoccupations des parents. Ainsi, pour faciliter les rapports avec les écoles, le référent accompagne les nouvelles familles lors des inscriptions afin de faire du lien avec l’équipe enseignante.
Après une rencontre partenariale avec une professionnelle de l’inspection académique, nous faisons un état des lieux des difficultés fréquemment rencontrées avec le public accueilli en CADA au sein des écoles.

L’accompagnement vers le soin

L’ouverture des droits à la CMU, CMU-C ou à l’aide médicale état (AME) est un point primordial.
En effet, les personnes accueillies ont tous des besoins en matière de soins, ce qui nécessite une prise en charge. Bien que les enfants soient orientés vers la PMI, tous les soins ne peuvent y être administrés.
Une des problématiques remarquée est la non prise en charge par la sécurité sociale de certains médicaments, ceci impliquant l’absence de soins chez certaines familles qui n’ont pas de ressources.
Un accompagnement physique est souvent nécessaire pour faciliter les consultations (à la demande du personnel soignant, notamment avec le personnel de la maternité).
Un partenariat s’organise avec le CMP, suite à des demandes de plus en plus nombreuses d’usagers présentant dans troubles post-traumatiques.

L’accompagnement vers des dispositifs existants localement

  • ,Cours de français Secours Catholique, ASPFA
  • Structures d’accueil petite enfance (crèche, centre de loisirs)
  • Structure Aide à la parentalité (Maison des Petits Pas)
  • Programme de réussite éducative
  • Association d’aide caritative (restos du Cœur, Croix Rouge, Secours populaire)
  • Structure cultures et loisirs : Visites Médiathèque et Ludothèque
  • LeCaroussel de Saumur, places offertes au CADA en juillet
  • Inscription à la SCOOP
  • ...

L’expression des personnes hébergées au CADA

Des temps forts sont organisés afin de créer du lien entre l’équipe et les usagers et mais aussi entre usagers.
Des échanges sur le fonctionnement du CADA sont mis en place pour maintenir l’expression et la participation des usagers (Conseil de Vie Sociale / Groupe d’Expression).
C’est à partir de ces rencontres, que l’équipe souhaite faire émaner de nouveaux projets.
Le CADA reste ouvert aux usagers avec accès informatique et au WIFI, afin qu’ils s’approprient les lieux et que cela devienne un lieu ressource, un lieu de partage. Une petite bibliothèque et un espace enfants ont été installés avec les dons de la médiathèque.
Par ailleurs, des habitants de Saumur souhaitent apporter de l’aide matérielle aux migrants (vêtements, linge de maison, jouets et livre pour enfants).