connexion : déconnecté
Accueil
le Siège de L' ASEA49
l association ASEA49
le siege de l ASEA49
Protection de l enfance établissements
pole protection de l enfance milieu ouvert
pole insertion
pole handicap
pole soin
comité d entreprises
page d accueil des salariés
stages
citations
"Ce qui m'intéresse, ce n'est pas le bonheur de tous les hommes, c'est celui de chacun."
Boris Vian
citations

Le Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile

- Renseignements pratiques -

cliquez pour voir le plan
5 Clos Doré impasse du Petit caporal
49400 SAUMUR
demande de renseignements
02 41 40 28 70
02 41 40 28 79
""
migrants

Le CADA, Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asile, accueille des familles et des personnes isolées en procédure d’asile. Il est né de la transformation de 45 places HUDA (Hébergement d'Urgence des Demandeurs d'Asile) et d’une extension de 15 places.
Il a ouvert ses portes officiellement le 1er novembre 2015.
C'est ici que les équipes de professionnels mettent en œuvre un accompagnement social et administratif ainsi qu’un suivi sanitaire de ces personnes accueillies.

Les CADA ont pour mission d’assurer l’accueil, l’hébergement ainsi que l’accompagnement social et administratif des personnes dont la demande d’asile est traitée par la France, pendant la durée d’instruction de cette demande.
Ces missions recouvrent différentes interventions :

  • Assurer l’accueil des demandeurs d’asile : présentation de la structure, du règlement de fonctionnement et du règlement intérieur ;
  • Assurer l’accompagnement social : ouverture des droits à la CMU, suivi médical (première visite médicale), ouverture d’un compte bancaire ... ;
  • Transcrire le récit des demandeurs d’asile pour permettre l’introduction de la demande d’asile auprès de l’OFPRA dans le délai de 21 jours ;
  • Inscrire à l’école les enfants en âge d’être scolarisés et parfois, selon les CADA, les aider à faire leurs devoirs ;
  • Préparer à la sortie, c’est-à-dire informer les demandeurs d’asile sur les suites données à l’instruction de leur demande d’asile :
  • soit l’obtention du statut de réfugié et, dans cette hypothèse, les accompagner vers l’accès au logement social et vers l’emploi,
    soit le rejet de la demande d’asile et, dans cette hypothèse, les informer sur les voies de recours et les dispositifs d’aide au retour.

Le séjour dans le CADA est provisoire, La durée est strictement limitée à la procédure de demande d’asile devant l’Office Français de Protection des Refugiés et Apatrides (OFPRA), et/ou la Cour Nationale du Droit d’Asile (CNDA). Le contrat de séjour n’est pas un contrat de location. Il ne confère aucun droit au maintien dans les lieux au-delà de la date de départ notifiée par la Direction du CADA.

L'Ofpra est un établissement public chargé de l'application des textes français et européens ainsi que des conventions internationales relatifs à la reconnaissance de la qualité de réfugié, d'apatride et à l'admission à la protection subsidiaire.
La Cour Nationale du Droit d’Asile (CNDA) est une juridiction administrative spécialisée statuant en premier et dernier ressort sur les recours formés contre les décisions de l'OFPRA.
L’OFII a pour missions la gestion des procédures de l’immigration professionnelle et familiale, la gestion du dispositif national d’accueil des demandeurs d’asile, celle des aides au retour et à la réinsertion participant au développement solidaire, ainsi que la lutte contre le travail illégal.

Le statut de réfugié

"le terme de réfugié s'applique à toute personne craignant avec raison d'être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays; ou qui, si elle n'a pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel elle avait sa résidence habituelle à la suite de tels évènements, ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner".


Article 1er A2 de la Convention de Genève du 28 juillet 1951



saumur

Le CADA met à la disposition des personnes hébergées des hébergements diffus dans la région saumuroise. Les lieux d'hébergement peuvent également être attribués en cohabitation, les personnes hébergées étant appelées à partager l'utilisation de certaines pièces.